Non ACCUTE CFPs

CFP Association for Canadian and Quebec Literatures Annual Conference (Deadline: January 15, 2015)

Formed in 1975 by members such as Joanne Burgess, Patricia Morley, Donald Smith, and André Vanasse, ACQL is celebrating its fortieth year in 2015. Like many of its related institutions, ACQL was founded in an era when state policies supporting official bilingualism were newly born and when postcolonial and other contemporary theory was only beginning to exert an effect on the fields of Canadian and Quebec literary studies. Much has changed in forty years. The bicultural model upon which this association was founded has been thoroughly challenged by the rise of postcolonial theory, critical race studies, and diaspora and globalization studies, but, arguably, English / French bilingualism and cross-cultural exchange retain a continuing importance in the study of English-Canadian and Quebec literatures. Moreover, analyzing the sites of exchange between these apparently distant fields grows in importance as the diverse literary cultures of franco-Canadian communities, most of which have strong ties to the anglophone world around them, gain recognition and institutional stature. This anniversary offers us an opportunity to reflect critically on changes in the fields of Canadian and Quebec literary studies, as well as on the ways in which ACQL and other institutions contemporary with it have shaped and / or responded to shifts in these fields.

 

Papers might address the following questions, but are not limited to them :

 

  • What is the relevance of the ACQL mission statement, which presents ACQL as a “learned society that promotes research, pedagogies, new knowledges, literary criticism and theory about the diverse literatures of Canada and Québec. ACQL also seeks to foster scholarly conversation between those committed to the study and research of these literatures in English and French” ?
  • What are the scholarly and intellectual legacies of the founding members of ACQL?
  • Does bilingualism matter to Canadian and / or Quebec literary studies ?
  • What are the major disciplinary and theoretical shifts that have occurred in Canadian and Quebec literary studies since 1975 (e.g., influence of contemporary theory ; diaspora, globalization, and hemispheric studies ; history of the book ; indigenous studies ; regionalism ; cultural studies)?
  • How have the trajectories of Canadian and Quebec literary studies intersected / collided during the last forty years ?
  • What institutions have mattered most to the making of Canadian and Quebec literatures since 1975 (e.g., funding agencies, state policy, particular university departments, associations, journals ), and do Canadian and Quebec literary studies share concerns about the influence of particular forms of institutionalization?

 

We also welcome member-organized sessions on topics related to any aspect of Canadian and Quebec literatures. Calls for member-organized sessions should be no more than 200 words. They are due on or before 31 October 2014 and will be posted on the ACQL website.

 

Please send paper proposals (no more than 300 words) with a short biography and a 50-word abstract in Word or RTF to one of the coordinators listed below by 15 January 2015.

 

All paper or session proposals can be written in French or English. Those who propose papers or sessions must be members of the ACQL by 1 March 2015. See the ACQL website (www.alcq-acql.ca) for membership and registration information.

 

Coordinator (English)

Professor Jody Mason

Department of English

Carleton University

Dunton Tower 1812

1125 Colonel By Drive

Ottawa, ON

K1S 5B6

Telephone: (613) 520-2600 x8907

Fax: (613) 520-3544

e-mail: jody_mason@carleton.ca

 

Coordinator (French)

Professor Sylvie Bérard

French Studies

Trent University

1755 West Bank Drive

Peterborough, ON

K9L 1Z6

Telephone: (705) 748-1011 x7383

Fax : (705) 748-1630

e-mail: sberard@trentu.ca

 

 

 

 

APPEL À PROPOSITION D’ATELIERS ET DE COMMUNICATIONS

 

Célébrons le 40e anniversaire de notre association

 

Colloque annuel de l’Association des littératures canadiennes et québécoise

30 mai-2 juin 2015

Université d’Ottawa

 

 

Fondée en 1975 par des membres tels que Joanne Burgess, Patricia Morley, Donald Smith, et André Vanasse, l’ALCQ célébrera en 2015 son quarantième anniversaire. À l’instar d’autres institutions du genre, l’ALCQ a vu le jour à une époque où les politiques d’État en faveur du bilinguisme officiel étaient toutes récentes et où les théories postcoloniales et autres approches contemporaines commençaient juste à faire sentir leur influence dans le champ des études canadiennes et québécoises. La situation a grandement évolué en quarante ans. Le modèle biculturel sur lequel s’appuie cette association a été rudement mis à l’épreuve par l’émergence des théories postcoloniales, des approches raciales critiques, et des études de la diaspora et de la mondialisation. Cependant, le bilinguisme français-anglais et les échanges interculturels conservent sans contredit leur pertinence dans l’étude des littératures canadiennes-anglaises et québécoises. De plus, l’analyse des lieux d’échange entre ces champs en apparence éloignés l’un de l’autre prend tout son sens à une époque où les diverses cultures littéraires des communautés franco-canadiennes, lesquelles entretiennent souvent des liens étroits avec le monde anglophone qui les entoure, jouissent d’une reconnaissance littéraire et institutionnelle. Cet anniversaire est aussi une excellente occasion de réfléchir de manière critique au renouvellement des études littéraires canadiennes et québécoises ainsi qu’aux façons dont l’ALCQ et d’autres institutions qui lui sont contemporaines se sont adaptées ou ont réagi à la mutation des champs.

 

Les communications pourront porter sur les questions suivantes, mais n’ont pas à se limiter à celles-ci :

 

  • Quelle est la pertinence de l’énoncé de mission de l’ALCQ, présentant celle-ci comme « une société savante vouée à la promotion de la recherche, de l’enseignement, des connaissances, de la critique littéraire et de la théorie en rapport avec les littératures canadienne et québécoise [et qui] encourage également les échanges intellectuels entre ceux et celles qui étudient ces littératures en français et en anglais » ?
  • Quel est l’héritage universitaire et intellectuel des membres fondateurs de l’ALCQ?
  • Quelle est la place du bilinguisme dans les études littéraires canadiennes ou québécoises?
  • Quelles mutations majeures les études littéraires canadiennes et québécoises ont-elles subi depuis 1975 (par exemple, sous l’influence des théories contemporaines; des études diasporiques, hémisphériques ou de la mondialisation; de l’histoire du livre; des études autochtones; du régionalisme; des études culturelles)?
  • De quelle manière les trajectoires des études littéraires canadiennes et québécoises se sont-elles entrecroisées ou entrechoquées durant les quarante dernières années?
  • Quelles institutions ont joué un rôle prépondérant dans la constitution des littératures canadiennes et québécoises depuis 1975 (organismes de financement, politiques étatiques, départements universitaires, associations, périodiques, etc.)? Les études littéraires canadiennes et québécoises partagent-elles les mêmes préoccupations par rapport à certaines formes particulières d’institutionnalisation?

 

Nous acceptons également des séances sur des sujets reliés à tous les aspects de l’étude des littératures du Canada et du Québec. Les propositions de séances organisées par des membres de l’association ne devraient pas dépasser 200 mots. Ces propositions doivent être envoyées au plus tard le 31 octobre 2014. Elles seront ensuite affichées sur le site Web de l’ALCQ.

 

Veuillez faire parvenir votre proposition de communication (maximum 300 mots) ainsi qu’une courte notice biographique et un résumé de 50 mots en un document Word ou RTF, à l’une des deux organisatrices du colloque, dont les noms apparaissent ci-dessous, au plus tard le 15 janvier 2015.

 

Toutes les communications ou propositions de séances peuvent être présentées soit en français, soit en anglais. Les personnes intéressées à présenter des communications ou des propositions de séances doivent être membres de l’ALCQ au 1er mars 2015. Vous pouvez consulter le site Web de l’ALCQ (www.alcq-acql.ca) pour avoir plus d’information au sujet des demandes d’adhésion à notre association.

 

Organisatrice et responsable du programme en français :

Professeure Sylvie Bérard

Études françaises

Trent University

1755, West Bank Drive

Peterborough, ON

K9L 1Z6

Téléphone: (705) 748-1011 poste 7383

Fax : (705) 748-1630

Courriel : sberard@trentu.ca

 

Organisatrice et responsable du programme en anglais :

Professeure Jody Mason

Département d’anglais

Université Carleton

1812 Dunton Tower

1125, Colonel By Drive

Ottawa, ON

K1S 5B6

Téléphone : (613) 520-2600 poste 8907

Courriel : jody_mason@carleton.ca

Categories: Non ACCUTE CFPs

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s